Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
LES GRANDES QUESTIONS DE LA VIE

Physique quantique, NDE, yoga, astrophysique, métaphysique, Conscience, OVNIS, philosophie. Voici quelques grandes questions de la vie : Qui suis-je ? Où vais-je ? Qu'est-ce que la mort - Pourquoi souffrons-nous ? Quelle est ma fonction sur Terre ? S'interroger est la condition de notre conscience, nous devons tous nous poser la question du sens de la vie car le monde nous paraîtra bien plus lumineux si nous affrontons ces questions fondamentales. Attention de bien cliquer sur mes articles entremêlés à des pubs intempestives !

Physique quantique et Métaphysique

Physique quantique et Métaphysique

Métaphysique : (extrait de mon livre "Vers la sagesse quantique" aux éditions Bussière)

Bien souvent dans les préjugés les plus répandus, parler d’états de conscience, de métaphysique, de la psyché humaine, de vertu et d’éthique dérange et se trouve assimilé à un dis­cours religieux ou sectaire ou poli­tique ou morali­sant, ou pire… un discours emmerdant ! La culture occidentale préfère fabriquer du mystère à propos du tableau de la Joconde ou radoter sur l'assassin Landru et l'affaire Dreyfus ou papoter sur les frasques des vedettes éphémères de la téléréalité. Notre société vous formate grâce à toutes sortes de légendes, à vous de vous dégager de ce fatras inutile et de choisir l'élévation de votre conscience.

Or le principe de mes articles et de mes livres est juste­ment de me situer en dehors de ces catégories car je traite ici des principes onto­logi­ques fondateurs de notre condition hu­maine : le sens, l’origine, l’être, l’éthique, la conscience, la destinée humaine, le discernement, la connais­sance, l’évolution men­tale. 

Les conséquences de cette indifférence à la méta­physique sont multiples et profondes : replis iden­titaires, domination des com­portements barbares au détri­ment des compor­tements de bonté et de civisme, montée des intolé­rances, mi­sères sociales et détresse indivi­duelle, aug­menta­tion des haines et des violences dans les rap­ports sociétaux, recru­descence des crimes et délits, et donc un mas­sif décrochage mo­ral qui se fait plus criant à chaque nouvelle généra­tion. Cela met en lumière que la société française (on peut élar­gir ce pro­blème aux sociétés occiden­tales en géné­ral) vit un profond manque de re­pères ontolo­giques, un manque de re­pères liés aux fonde­ments de l’Être.

Changement de paradigme :

Depuis plus d’un siècle, d’une manière progres­sive, l’Occident a vécu une révolution de la cons­cience. L’affranchissement des occidentaux vis-à-vis des religions et des systèmes politiques totalitaires, l’évolution rapide des connaissances scientifiques et médicales, l’accès total à l’information accélèrent ce déve­loppement de la conscience humaine.

► L’observation de la matière et de l’univers in­flue sur nos représentations du monde et nous pouvons réajuster en permanence nos concep­tions philo­sophiques et nos paradigmes, elle déter­mine nos modes de vie humains et incite à une réévaluation permanente de la condition humaine.

- Nous vivons une période passionnante de l'huma­nité grâce à un changement de cadre de pen­sée aussi profond et novateur que l'a été le chan­gement de paradigme de la révolution coperni­cienne au sortir du Moyen-Age

Depuis environ un siècle, la physique quantique et les sciences humaines donnent une lecture ouverte de l'Univers, de la matière et de l'être humain. Et l'on redécouvre les sciences ésotériques et les philosophies bouddhistes et yoguiques car elles ont la même démarche ouverte que les sciences occidentales et une vision cosmique transcendante : notre réalité est un champ d'énergie informationnelle organisée et consciente qui tisse à l'infini la trame de tous les mondes et de tous les êtres et infuse en nous connaissance et créativité.

Ce rayonnement de lumière qui atteint chacun de nous est l'énergie de la pensée, au-delà du continuum espace-temps, au-delà de la vitesse de la lumière et pourtant si proche de nous, au-dedans de nous, accessible quand nous faisons le silence en nous, car elle réside au coeur de nos cellules.

 

La Physique quantique montre que l'énergie et la matière sont de l'information !

Une particule de matière se comporte d’une manière (apparemment) aléatoire à la fois comme une particule et à la fois comme une onde. La physique quantique ne peut décrire cette particule que grâce à sa tendance à l'existence à un endroit et à un instant T déterminés, donc la matière à ce niveau est décrite par une fonction d'ondes de probabilité à l'existence. C'est ainsi que la matière se transforme en ondes d'informations mathématiques.

En d’autres termes, pour chaque particule physique de matière, il existe la possibilité d’une particule d'énergie en même temps dans une autre dimension parallèle avec une communication instantanée. A l’état quantique, la particule existe donc dans 2 lieux et 2 états différents en même temps avec communication instantanée. Cet état d’intrication est la base de la physique des quan­tas inventée par Niels Bohr et Max Planck au début du 20ème siècle.

Une particule est à la fois matière et énergie informationnelle, et les particules correlées échangent de l'information instantanément, c'est l'intrication quantique. Le célèbre paradoxe EPR (énoncé en 1935 par Einstein, Podolski et Rosen), confirme cette intrication : 2 particules sont reliées par une relation fantôme instantanée, au-delà de la vitesse de la lumière.

Que les physiciens me pardonnent, mais il faut que chacun d'entre nous s'empare et s'approprie les notions basiques de la physique quantique car elles établissent le fondement de notre Être. Voici un résumé, très très résumé, des implications de la physique quantique à travers la fameuse expérience théorique du chat de Schrödinger en 1937 où le chat est vivant et mort à la fois : exposé à un rayonnement mortel dans une boite où le regard humain ne peut pénétrer, l'état quantique du chat sont des probabilités recalculées en permanence où le chat est vivant et mort à la fois, seul l'état final au moment de la décohérence sera influencé par la conscience de l'expérimentateur qui sera déterminante sur la survie ou non du chat. Cela montre :

- l'influence psychique de l'observateur de l'expérience qui montre que notre pensée influence notre réel

- que la matière au niveau subatomique se comporte à la fois comme énergie et matière physique pour délivrer de l'information, on peut juste prédire par formules mathématiques sa tendance à l'existence en tant que matière physique. Cette expérience théorique, renforcée par de vraies expérimentations, démontre aussi la non-séparabilité des particules issues de la même source (le BigBang) et démontre ainsi l'importance fondamentale du fonctionnement supraluminique et non-local (en dehors de notre espace-temps) du niveau quantique. D'où la notion de champs mentaux organisés au niveau quantique qui structurent la matière physique, qui structurent le niveau biologique et le psychisme des êtres vivants.

 

Application Pratique immédiate : 

Quotidiennement, dans chaque acte de notre vie nous nous servons de la physique quantique : lors de nos colères, de nos peurs nous appliquons ses lois, nous allons chercher de l'information dans le champ de matière psychique au niveau quantique et nous nous l'approprions... le Verbe se fait chair : nos pensées créent notre monde mental INSTANTANÉMENT et notre monde mental crée, par nos paroles et nos actions, notre réalité immédiate ! 

Quand vous vivez une situation difficile, tendue, conflictuelle, vous avez naturellement des émotions et des pensées de haine et de colère, qui engendrent chez les autres de la haine et de la colère... C'est un processus quantique INSTANTANÉ ! Ce n'est qu'un question d'intention et d'attention : inversez l'énergie de vos pensées, insufflez leur de l'amour plutôt que de la haine et cela va resurgir immédiatement sur vos proches et sur l'ensemble de la communauté humaine ! C'est ça la métaphysique quantique concrète !

 

Nous sommes tous reliés ! Physique quantique et unicité de l'univers :

- Selon le physicien John Wheeler, dans le plus extrêmement petit, au niveau de l'échelle de Planck (1,62x10-33 m), tous les endroits de l’univers sont reliés instantanément car chaque point de Planck détient une énergie infinie et détient la particularité d'être un trou de ver.

Donc, au-delà du temps et de l’espace il existe une notion de non-séparabilité de l'univers. Autant par la théorie de l'Univers interconnecté de Nassim Haramein que par la théorie des supercordes, les physiciens nous montrent que nous devons désormais raisonner selon le paradigme quantique qui impacte chacun de nos actes quotidiens.

La matière, qu'elle soit physique ou mentale, n'est qu'une petite partie d'un Tout. Une énergie informationnelle organisée au niveau du vide quantique duplique et distribue fractalement, comme des poupées-gigogne, des modèles de forme dans l'infiniment grand dans une forme de vaste hologramme multi-dimensionnel.

►Le principe de la physique quantique est basé sur l'organisation aléatoire des particules, MAIS, mais, pas si aléatoire que ça depuis la mise en évidence par des astrophysiciens en 2007 de champs énergétiques fondamentaux que l'on appelle pour le moment matière noire et l'énergie sombre.

Car on constate que la matière physique normale est sous-tendue par d'autres forces incluant suffisamment d'information (gravitationnelle et quantique) pour reconnaitre l'obligation qu'un champ informationnel organisé structure l'univers grâce aux principes de non-localité, de non-séparabilité et de vitesse au-delà de la vitesse de la lumière (vitesse supraluminique) qui obligent à admettre une organisation multi-dimensionnelle intelligente de notre réalité. Le niveau quantique informationnel est le substrat de l'univers physique.

Les recherches théoriques sur le début de notre univers et sur l'avant Big-bang sont riches d'informations qui commencent à mettre en évidence la présence d'autres types d'Espace-Temps concomitants au nôtre. (voir le livre des frères Bogdanov "le visage de Dieu" ) et voir le site http://pythacli.chez-alice.fr/univers/premiereseconde.htm

Voir ci-dessous 1/ ma conférence sur la réalité quantique, 2/ une conférence sur le principe quantique 3/ et la conférence sur le Temps et la double causalité selon le physicien Philippe Guillemant

Peut-on penser que l'énergie du vide au niveau de l'échelle de Planck (10-33m) a un rapport avec l'énergie spirituelle (énergie de la pensée) ?

L'étude de l'énergie sombre (69% de la masse de l'univers), de la matière noire (26% de la masse de l'univers) et de la structure géométrique du vide quantique oblige les physiciens à élaborer une nouvelle physique : la physique de l'information.

Malgré la présence massive de vide géométrique, de matière noire et d'énergie sombre qui structurent tant les galaxies que le niveau quantique, les chercheurs en astrophysique et en physique des particules n'ont pas encore établi de relation avec une énergie de conscience. De plus en plus de physiciens, comme Nassim Haramein Sir Roger Penrose, David Böhm et Philippe Guillemant, osent travailler sur des protocoles nécessaires pour explorer la présence et la nature d'une énergie de conscience structurante que sont les champs d'ondes informationnelles quantiques.

La métaphysique peut contribuer à éclairer les comportements quantiques de la matière physique à condition qu'un dialogue s'instaure entre scientifiques et métaphysiciens pour féconder l'installation pleine et entière du paradigme quantique lié aux champs informationnels.

Si les scientifiques ne veulent pas encore effectuer une comparaison ou un rapprochement entre énergie spirituelle et énergie des champs quantiques, de plus en plus de chercheurs (des physiciens, des biologistes comme : Fritjof Capra, David Bohm, Bernard d'Espagnat, Nassim Haramein, Basil Hiley, John S. Bell, Olivier Costa de Beauregard, Nicola Tesla, Karl Pribram, Roger Penrose, Brian Josephson, Jacques Benveniste, Rupert Sheldrake, Emile Pinel... etc) soutiennent la thèse désormais très largement admise de la non-séparabilité de l'univers donc de son unicité, donc d'une théorie du Tout engendrant un certain déterminisme pas très éloigné d'un concept de Champ de conscience primordiale gérant l'ensemble de sa création selon des paramètres mathématiques, harmoniques et luminiques.

► Ainsi, d'un point de vue métaphysique, on considère que les ondes supraluminiques de neutrinos muoniques de provenances cosmique et non-locales (d'autres espace/temps) associées aux champs quantiques informationnels organisés qui sous-tendent notre réalité physique sont en fait les constituants de la fameuse énergie d'amour lumineuse (ou luminique) décrite par les mystiques, les spiritualités et les religions, énergie luminique qui transporte amour (énergie) et connaissance (information).

  • en spiritualité on dit que pour chaque particule de matière il y a une particule éthérique et cette particule éthérique est constitutive de la matière... C'est, si vous voulez bien vous en souvenir, l'objet de la découverte du boson de Higgs : quand l'onde lumineuse ralentit sous l'effet de la gravitation, elle se transforme en matière !!! 
  • Les ondes d'énergie psychique du champ informationnel quantique sont constitutives de l'Univers, de nos corps, de notre matière, de notre psyché.

 

© Didier Luccan, auteur de "Vers la Sagesse Quantique" aux éditions Bussière

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :