Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
LES GRANDES QUESTIONS DE LA VIE

Physique quantique, NDE, yoga, astrophysique, métaphysique, Conscience, OVNIS, philosophie. Voici quelques grandes questions de la vie : Qui suis-je ? Où vais-je ? Qu'est-ce que la mort - Pourquoi souffrons-nous ? Quelle est ma fonction sur Terre ? S'interroger est la condition de notre conscience, nous devons tous nous poser la question du sens de la vie car le monde nous paraîtra bien plus lumineux si nous affrontons ces questions fondamentales. Attention de bien cliquer sur mes articles entremêlés à des pubs intempestives !

Les 4 stades de conscience

Les 4 stades de conscience

LES 4 SPHERES DE CONSCIENCE DE L'ETRE HUMAIN

Au-delà de nos identifications de citoyenneté, de religion, de l'identification à nos origines ances­tra­les et géographiques, nous devons aller à la ren­contre de notre être profond. Un être humain change de forme mais pas d’état, comme l’eau ver­sée dans une assiette plate ou dans une cruche profonde reste de l’eau, peu importe sa forme.

L’état d’être humain n’est pas seulement un être social défini par la race, la religion, le sexe, la na­tion. Le fondement humain, le soubassement de notre condition humaine se situe en notre être de chair et de sang :

- en notre ADN,

- et également en notre être psychique : notre conscience…

Que de haines évitées, que de violences évitées, que d'attentats évités, que de guerres évitées si chacun d'entre nous s'identifiait à son être plutôt qu'à son origine sociale, culturelle et religieuse.

Vous allez dire que j'enfonce des portes ouvertes, eh bien non ! car si le quidam ordinaire connait cette réalité, il se saisit rarement de cette occasion pour s'améliorer et s'élever... et il préfèrera répèter toute sa vie un schéma d'ignorances, de désirs, de compulsions et de pulsions où la souffrance s'épanouit. Pour moins souffrir nous devons impérativement entamer une démarche de connaissance de notre conscience.

De nombreuses occasions nous sont données dans notre vie pour faire une pause et commencer une introspection : les chocs psychologiques, les échecs, les maladies, les deuils, les situations de rupture sont quelques unes de ces occasions qui nous interrogent sur le sens de notre vie et la nécessité de réorienter nos priorités.

Lors des périodes de maladie ou de perturbation, nous ressentons concrètement des blocages physiques et psychologiques quand nous devons quotidiennement exercer, plus difficilement nos fonctions vitales de locomotion, de nourriture et d’excrétion et notre fonction de ré­flexion.

C’est tout l’objet de la philosophie et plus particulière­ment de la métaphysique, alors faisons un peu de métaphysique :

Selon le philosophe danois Sören Kierkegaard (1813-1855), « l'homme est placé dans l’existence, dans le devenir, pour être plus. C’est pour cela que l’homme est esprit, ou mieux : dépositaire d’esprit, conditionné à deve­nir esprit, il est en chemin pour passer de l’existence à l’Être. L’homme peut passer à une autre manière d’existersau­ter à une autre sphère d’existence… »

J’ai toujours été fortement impressionné par la den­sité de ce propos métaphysique qui répond directe­ment à notre questionnement face à la mort, face à la vie.

Vous pouvez vivre sans vous poser ces questions fondamentales, ce qui pourrait signifier une grande insouciance ou que vous vous contentez de votre condition sans explications ni observation de l’existence.

Mais le jour où vous êtes directement confronté à la vraie souffrance ou au danger, à l’abomination humaine, à l’injustice du sort, à votre maladie, à la maladie d’un proche ou à sa mort ou à votre propre mort, alors là vous serez obligé de vous pencher sur vous-même et vous aurez la possibilité, l’opportunité de choisir d’être (« l'homme est placé dans l’existence, dans le devenir, pour être plus »).

Pour cela, le philosophe chrétien Kierkegaard a déterminé 3 sphères d’existence : le stade esthétique, le stade éthique et le stade religieux.

N’ayant pas un tempérament religieux, je tiens néanmoins ici à souligner la fulgu­rante lucidité de Kierke­gaard sur le but fondamental de notre présence sur Terre qui est le point nodal de la transmission des valeurs d’une génération à une autre, d’un stade existentiel à un autre.

Car je souhaitais depuis longtemps adapter sa ré­flexion à notre troisième millénaire par un stade premier : la barbarie et remplacer le stade religieux par le stade de supraconscience spirituelle.

Selon moi, les quatre stades d'évolution humaine sont donc :

Le stade barbare (étape d'élevage/élévation)

Le stade émotionnel (étape d'élévation & d'éducation)

Le stade éthique (étape d'éducation et d'initiation)

et le stade supraconscient (étape d'initiation et d'éveil)

► Chaque stade est composé de deux niveaux : niveau 1, niveau 2

→ Évidemment, dans la même journée ou dans nos activités socio-professionnelles et dans nos relations affecti­ves tout au long de notre vie, nous expérimentons en permanence les quatre stades d’évolution hu­maine tout en ayant un ancrage à un palier précis.

►Le stade barbare est un état de conscience matérialiste de 3è dimension, le degré le plus bas de la conscience humaine : quitter le stade animal pour accepter de s'élever en étant l'élève de ses parents et l'élève des structures socio-éducatives. Si l'enfant de l'Homme ne le fait pas, il devient le guerrier sanguinaire, le criminel de guerre, le dictateur, le tortionnaire, le fanatique religieux ou politique, le terroriste se cachant der­rière une idéologie, l’exterminateur, le génocidaire, le criminel motivé par la haine ou la vengeance, le sérial killer, l’assassin pervers, le violeur, le délin­quant multirécidiviste, les décisionnaires cupides mettant en danger la survie de leurs semblables, le crime organisé, les gangs, les mafias, les trafics de drogue, les trafics d’humains, les bandes organi­sées dans le vol et la prostitution, la malhonnêteté viscérale, les financiers spéculateurs sans état d’âme. On trouve dans ce premier niveau de barba­rie tous les comportements les plus abjects.

Le stade émotionnel de Niveau 1 c'est l'addiction, la passion, la pulsion, la fascination de l'argent-roi, c'est aussi être enivré par le pouvoir ou par la sexualité incontrôlée. Fascination de la jouissance des corps, fascination de la jouissance intellectuelle.

A ce niveau, l'être humain fonctionne essentiellement au niveau émotionnel et au niveau intellectuel... regardez la télé, regardez internet, regardez vivre vos contemporains... L'être humain placé dans le stade esthétique niv 1 est manipulé par ses pulsions, toute communication avec autrui s'effectue dans l'émotion au mépris du bon sens, et souvent dans le rapport de force et le rapport de pouvoir.

L'humain plongé dans le stade émotionnel recherche le bonheur dans le divertissement, dans la consommation, dans la séduction, dans la possession et dans l'action à se créer perpétuellement ses propres dési­rs. Certains adorent baigner dans l'argent, d'autres adorent exercer leur pouvoir, d'autres encore adorent jouir encore et encore...

Certes, tout ceci est bien agréable, mais une vie ne saurait être consacrée qu'à cela car, très rapidement, vous vous apercevrez de manques et d'attitudes addictives qui vont vous ronger : l'expérimentation à répétition de vos pulsions, de vos excitations et de vos passions entraîne un enfermement et une insatisfaction permanente qui engendre des désordres psychiques, des addictions et un mal-être, non seulement à votre détriment mais aussi au détriment des autres... ATTENTION : une fureur de vivre dénote souvent une fureur d'oublier !

Le stade émotionnel de niv 1 est caractérisé par des comportements émotionnels d’égotisme, d’insouciance, de déni de réalité, de possession et de jouis­sance des instruments sen­suels et matériels.

Ce stade est le carre­four de toutes les pul­sions, des désirs et des passions, de tous les désor­dres émotion­nels qui réunit dans un creuset brûlant les puis­santes conduites de haine, de meurtre, de jalou­sie, de colère et de ven­geance, d’excitation, de mensonge et d’aveuglement. Et cela conduit à l’anéantissement de la raison et à la destruction, au mal-être et à la dépression.

Ce stade est l'étape où l'être humain commence son éducation intellectuelle, émotionnelle et esthétique

Le niveau 2 du stade émotionnel, c'est le stade esthétique : c'est l'Art, la Culture, la réceptivité au sens caché, au sens symbolique, c'est traverser l'épais brouillard de la matérialité dans une lecture au second degré de l'histoire, des sciences, des comportements et des phénomènes mentaux.

Ce niveau esthétique nécessite la mise en place d’une éducation émotionnelle, d'une éducation à la Connaissance et pas seulement au savoir, d’une cul­ture de l’imaginaire et du raffinage de l’esprit pour appré­hender le niveau subtil de la communication hu­maine des signes, de la perception et du juge­ment, de l’intellect et du corps sensitif.

Le Niv 2 n'est pas exempt de pièges : peu importe le niveau social, le niveau d'étude, du grand intellectuel au politicien brillant, du journaliste au présentateur média, certaines  personnes ayant une grande facilité pour l'intellect, pour les constructions intellectuelles et le discours cèdent à l'ambition pour  exercer leur pouvoir par l'aisance dans le verbe, leur aisance dans le relationnel. Ils résident dans la tête en oubliant que le cœur est le centre d'équilibre.

Les autres stades sont détaillés dans mon essai "Vers la sagesse quantique" aux éditions Bussière.

 

Petite suggestion pour les sociologues et les psychologues, pour un profond changement sociétal dans la liberté, la conscience, l'égalité, le discernement et la fraternité ! Quand notre civilisation technologique matérialiste aura enfin intégré sa contrepartie spirituelle, la classification des individus selon leur classe sociale, leur fortune ou absence de fortune sera dépassée...

Élargissement de notre vision de la condition humaine

Dans notre société, on considère les gens en fonction de leur argent, de leur position sociale, de leur savoir, de leur catégorie socio-professionnelle et de leur pouvoir. Donc de leur indice de richesse ou de pauvreté financière, de leur indice de service et d'intégration au système économique, et non pas en fonction de leur valeur humaine. Or la valeur humaine est graduée par la qualité de conscience, d'éthique, d'amour et de bienveillance.

 

Une nouvelle manière de représenter les catégories sociétales sera de décrire et de considérer les humains selon leur degré de conscience et donc par leurs qualités mentales et émotionnelles, supramentales et spirituelles. Le niveau de conscience d'un habitant de la planète Terre déterminera son appartenance à un des 4 stades de conscience : barbare, émotionnel, éthique, supraconscient. Ce qui implique l'évolution de la notion de catégories sociales en catégories sociétales.

 

Notre monde de matière physique repose, au niveau quantique, sur un substrat d'ondes informationnelles psychiques :

→ Pour la très grande majorité de nos contempo­rains, ce monde est fragmenté, cela signifie qu’ils n’en perçoivent pas le sens global, ils n’y voient que division et confusion.

Ce constat leur permet de privilégier la pulsion, le désir, le plaisir, l’émotion, le pouvoir de domination, et donc les souffrances qui en découlent, en justification de l’absurdité du monde, en justification d’un profond manque de raison de vivre car ils ne sont pas en mesure de dis­tinguer l’harmonie, le sens de l’organisa­tion intelli­gente et cohérente de la vie, de l’univers et/ou d’en tirer une motivation personnelle d’évolution.

Comme le montre la physique quantique, notre monde de matière est corpusculaire (matière) et ondulatoire (ondes) à la fois et en même temps : la particule de matière ordinaire existe dans 2 états à la fois, dans 2 dimensions espace/temps en même temps avec des échanges instantanés d'informations entre ces dimensions. Et ce fonctionnement existe grâce au mécanisme de non-localité induit par l'existence de dimensions parallèles à la nôtre (multidimensionnalité).

Dans cet état quantique de la particule, il existe encore un mécanisme lié à l'existence incertaine de la matière :

- Comme on n'est pas sûr de l'existence de la matière, on peut juste prédire par des ondes de probabilité sa tendance à l'existence à un point donné et à un moment donné, c'est la fonction d'onde, donc un état mathématique de données d'informations se recalculant en permanence qui représente la matière et ça c'est la base de la physique quantique.

- Il y a donc un champ énergétique d'informations organisées qui constitue la matière de notre monde et donc la matière de notre corps... Ce n'est pas de la Science-Fiction ! Le constat de la mécanique quantique, c'est qu'au sein de la matière ordinaire il y a une action quantique instantanée qui va chercher de l'information dans une autre dimension espace/temps !

C'est grâce à ces phénomènes d'instantanéité d'au-delà de la vitesse de la lumière, de dimensions parallèles et de non-localité que la physique quantique fonctionne... que le laser et l'IRM existent, que nos technologies de satellites et de téléphones portables existent, que les phénomènes parapsychiques existent....

Donc, en dessous du niveau des particules, la matière physique n'existe pas, elle est remplacée par de la matière non-physique, donc de la matière mentale faite d'ondes d'informations organisées. Ce qui induit que tout ce qui existe dans l'univers est interconnecté par un champ de conscience unifié, ce qui signifie que :

NOUS SOMMES DES CORPS DE CHAIR CONSTITUÉS D'ONDES ÉNERGÉTIQUES D'INFORMATIONS ORGANISÉES ET COHÉRENTES : le monde minéral, le monde végétal, le monde animal, les états solides, gazeux, liquides, les états de combustion et de plasma sont, au niveau quantique, des ondes organisées d'énergie et d'information en un champ unifié structuré et structurant qu'on peut appeler champ de conscience.

Rappelez-vous les propos de grands physiciens comme Oppenheimer, Schrödinger, Tesla, Böhm sur les philosophies d'Extrême-Orient qui affirment depuis des millénaires que l'univers est un vaste champ énergétique et informationnel de conscience et que nous sommes, nous les humains, des ondes de conscience temporairement densifiées dans un monde localement densifié (par la Gravitation). 

NOUS AVONS LA RESPONSABILITE DE NOTRE LIBRE-ARBITRE car notre monde est soumis à la loi de causalité : une action engendre une cascade de sous-actions et de réactions sur des années !

La vie nous insuffle un élan vital nous poussant à nous élever, l’intérêt est donc de voir qu’on peut évoluer vers le haut, vers la conscience, tout en ayant des phases de régression.

►On commence à comprendre le sens de la vie lorsqu’on commence à évoluer vers le haut. Quel que soit le stade où l’on se trouve, nous avons le devoir humain de progresser vers le stade le plus élevé, donc d’enclencher et d’affermir une dyna­mique d’évolution.

 

© Didier Luccan, auteur de "Vers la sagesse quantique" aux éditions Bussière

En Bonus : la dernière partie de ma conférence champs quantiques et conscience

EXEMPLE DE BARBARIE FINANCIERE SE DEROULANT SOUS NOS YEUX : 

Où est la CONSCIENCE DE CEUX QUI PILLENT LA GRECE, DE CEUX QUI PILLENT LE PORTUGAL, DE CEUX QUI VONT PILLER L'ESPAGNE, L'ITALIE et LA FRANCE ?

Vidéo revue de Presse de juillet 2015 à voir absolument !

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :