Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
LES GRANDES QUESTIONS DE LA VIE

Physique quantique, NDE, yoga, astrophysique, métaphysique, Conscience, OVNIS, philosophie. Voici quelques grandes questions de la vie : Qui suis-je ? Où vais-je ? Qu'est-ce que la mort - Pourquoi souffrons-nous ? Quelle est ma fonction sur Terre ? S'interroger est la condition de notre conscience, nous devons tous nous poser la question du sens de la vie car le monde nous paraîtra bien plus lumineux si nous affrontons ces questions fondamentales. Attention de bien cliquer sur mes articles entremêlés à des pubs intempestives !

Le questionnement métaphysique

Le questionnement métaphysique

Personne n'échappe au questionnement existentiel, à un moment ou à un autre on doit se poser la question du sens de notre vie et, quelque soit la réponse, donner un sens à notre vie passe par la prise de conscience de notre conscience ! Cette démarche existentielle nous amène à travailler sur la notion de liberté, la question de notre autonomie psychologique, spirituelle et sociétale et passe obligatoirement par la connaissance de la Conscience... la connaissance et l'utilisation de notre conscience individuelle et du champ de conscience collectif.

Le développement de la conscience n'est hélas pas une priorité pour un grand nombre de nos concitoyens.

Souvent engagées dans un parcours familial et professionnel qui exigent engagement émotionnel, sacrifice de soi au profit des enfants, survie financière, vision essentiellement matérialiste, productivité, concurrence, ambition, course à l'argent, standing, représentation extérieure, signes extérieurs de richesse, de nombreuses personnes ont tendance à délaisser l'étude de leurs capacités métaphysiques, elles se désintéressent de leurs processus émotionnels et mentaux, et supramentaux, elles négligent l'usage quotidien de leur potentiel vertueux. Chacun éprouve des émotions, des pulsions et des sentiments dont on serait victime..., mais presque tout le monde ignore qu'on peut les diriger, les maîtriser comme un cavalier maîtrise sa monture, comme un pilote d'avion maîtrise les commandes de son appareil.

Ce sont pourtant des objectifs fondamentaux de l'être humain autant pour lui-même que pour l'humanité. Ce manque d'intérêt est encouragé par :

- une iner­tie poli­tique : le pouvoir, le prestige et l'argent sont, hélas, toujours prioritaires sur la spiritualité, la culture, la justice, l'éducation et le social !

- une conception d'un idéal familial qui confine à une vie d'asservissement, une addiction au travail productif, à l'argent et au divertisse­ment.

- un décentrage de la notion de culture. La pensée républicaine a classé la métaphysique, la spiritualité, l'ontologie comme des objets relatifs à la religion, donc dans la sphère individuelle ne pouvant en aucun cas investir l'espace public géré par la République.

Grossière erreur car ici l'on confond religion et spiritualité : la pensée républicaine amalgame sans discernement la croyance religieuse et les dogmes religieux à la connaissance du monde mental de l'esprit, à la connaissance de la conscience.

La physique quantique démontre que notre réalité est d'abord informationnelle et mentale avant d'être matière, ce qui implique que tout être humain, au sein de tout système politique, a le devoir de connaitre les éléments de métaphysique quantique, a le devoir de connaître comment fonctionne sa conscience, afin de fonctionner correctement comme un être conscient, un citoyen responsable socialement et spirituellement.

 

Je traite ici et dans mon livre (Vers la sagesse quantique, éditions Bussière) des principes onto­logi­ques fondateurs de notre condition hu­maine :

le sens, l’origine, l’être, l’éthique, la conscience, la destinée humaine, le discernement, la connais­sance, l’évolution.

Mon propos est de développer l'idée, et sa pratique, qu'un travail individuel et sociétal à long terme doit impérativement être mis en place pour réduire les comporte­ments de violence, de haine, de peur, d’irresponsabilité, de domina­tion, de pulsions et de cupidité grâce à une constante volonté individuelle d'élévation de conscience.

 

L'objet de la métaphysique est l'élévation de conscience

Il est normal de se poser la question de la finalité et du sens de la vie car après tout, nous sommes tous logés à la même enseigne : riches ou pauvres, puis­sants ou citoyens lambda, que vous soyez noir, jaune ou blanc, que vous soyez musulman, boud­dhiste, laïc, juif ou chrétien, que vous soyez hon­nête ou malhonnête, nous naissons, nous souf­frons, nous aimons, nous transmettons puis nous mourrons. Pourquoi ? Pour quoi ?

Outre son dispositif biologique, l'être humain utilise couramment son dispositif mental que sont l'intellect, les émotions, l'imaginaire, la compréhension, le savoir. Mais l'Homme peut faire plus et utiliser très quotidiennement son mental supérieur, le niveau ontologique de l'humain.

 

Changement de paradigme :

Depuis plus d’un siècle, d’une manière progres­sive, l’Occident a vécu une révolution de la cons­cience.

- Il s’est produit une véritable révolution dans la connaissance de la vie biologique, de la matière et des phénomènes de conscience. Depuis un demi-siècle de nouvelles données scientifiques boulever­sent notre approche de la Vie et de la Mort.

► L’observation de la matière et de l’univers in­flue sur nos représentations du monde (concep­tions philo­sophiques et paradigmes), elle déter­mine nos modes de vie humains et incite à une réévaluation permanente de la condition humaine.

- Nous vivons une période passionnante de l'huma­nité grâce à un changement de cadre de pen­sée bien plus profond et novateur que l'a été le chan­gement de paradigme de la révolution coperni­cienne au sortir du Moyen-Age.

- Notre société va de crises en crises : crises sanitaires avec des épidémies mondiales ; crises économiques avec des krachs boursiers dû au secteur financier et bancaire dérégulé, cupide et irresponsable ; crises alimentaires avec des pénuries organisées qui créent des crises sociales avec émeutes, colère des foules. Politiciens sans éthique qui cautionnent les conduites liberticides des grandes multinationales et des organismes mondialistes influents non-élus. De nombreuses personnes sont déstabilisées et se sentent démunies face à tous ces changements : seule une réponse métaphysique non religieuse peut éclairer toutes ces personnes dans le désarroi.

Depuis environ un siècle, la physique quantique et les sciences humaines donnent une lecture ouverte de l'Univers, de la matière et de l'être humain comme l'ont toujours fait les sciences ésotériques : l'univers et la matière, donc nous-mêmes, nous sommes constitués d'un champ d'énergie informationnelle organisée et consciente qui infuse tous les mondes et tous les êtres.

 

La Physique quantique montre que l'énergie et la matière sont de l'information organisée à l'intérieur des particules des atomes de nos cellules. La matière mentale constitue la trame de notre matière physique.

Un atome est constitué de 99,99% de vide et de 0,01% de matière !

La matière physique qui nous constitue ne représente que 5% de la masse de l'Univers ! L'étude de l'énergie noire (69% de la masse de l'univers), de la matière noire (26% de la masse de l'univers) et de la structure du vide quantique oblige les physiciens à élaborer une nouvelle physique : la physique de l'information repose sur le fait que notre monde est d'abord et avant tout constitué d'un tissage organisé d'informations mathématiques, donc de la pensée mentale !!!

Les chercheurs en astrophysique et en physique des particules commencent à explorer la présence et la nature d'une énergie de la conscience au sein des champs quantiques d'ondes informationnelles.

 

Un potentiel vertueux et conscient de l'être humain existe en chacun de nous à chaque instant et se trouve accessible instantanément

Application Pratique immédiate : Choisir l'amour plutôt que la haine

Quotidiennement, dans chaque acte de notre vie nous nous servons de la physique quantique : le Verbe se fait chair, nos pensées créent notre monde mental INSTANTANÉMENT et notre monde mental crée notre réalité immédiate par nos paroles et nos actions ! 

 C'est un processus quantique INSTANTANÉ ! inversez l'énergie de vos pensées, insufflez-vous de l'amour plutôt que de la haine et cela va resurgir immédiatement sur vos proches et sur l'ensemble de la communauté humaine grâce aux réseaux de fractales qui relient l'ensemble de l'humanité au niveau quantique ! C'est ça la métaphysique concrète.

 

Les conséquences d'un désintérêt métaphysique sont multiples et profondes : peurs, ignorance métaphysique, replis identitaires, montée des intolé­rances, mi­sères sociales et détresses individuelles, augmenta­tion des haines et des violences dans les rapports sociétaux, recrudescence des crimes et délits, et donc un massif décrochage moral qui se fait plus criant à chaque nouvelle génération.

Cela met en lumière que la société française vit une profonde crise de repères ontolo­giques, de re­pères relatifs aux fondements de l’Être.

Au-delà des sempiternels débats économiques, poli­tiques, religieux et sociétaux, au-delà des dis­cours idéologiques, il est temps de remettre en place la mission première de la culture : établir une base de réflexion sur le sens de la vie, sur les raisons de notre présence sur Terre et sur le sens profond de nos actions. Et cela passe par des ques­tions fondamentales que tout le monde a le pouvoir et le devoir de se poser :

Qui suis-je ? Où vais-je ? Quelle est ma des­tinée ?

Y a-t-il un sens à la vie ? Qu'est-ce que la mort ?

Pourquoi vivez-vous ? Quelle est votre fonc­tion ?

Pourquoi souffrez-vous ?

Y a-t-il une organisation intelligente de l’Univers ?

Tous ces questionnements métaphysiques ont été délégué aux religions, mais le terrain ontologique n'est pas l'apanage des religions ! IL EST TEMPS QUE CHACUN D'ENTRE NOUS S'EMPARE DE CES QUESTIONS MÉTAPHYSIQUES car elles sont liées à l’identité et à la souffrance de l’être humain. Et la réponse religieuse, souvent en échec pour de nombreuses raisons (fanatisme, manque d'éthique, dogmatisme dû à un référentiel d'une époque révolue, croyances archaïques, structure temporelle trop prosélyte, dieu anthropocentrique... etc) n'est qu'une réponse de croyance sans Connaissance métaphysique, alors que d'autres réponses métaphysiques et spirituelles d'ordre ésotérique, scientifique et supramental existent d'une manière bien plus pertinente.

La physique quantique nous montre que la conscience humaine impacte directement notre réalité physique et matérielle (voir mes autres articles). La loi de causalité humaine fonctionne au niveau quantique : vous attirez la fréquence haute ou basse du champ mental quantique qui correspond à vos pensées et à vos actions hautes ou basses. Les vibrations hautes du champ mental dissolvent les vibrations basses de la pensée humaine.

 

Le stade barbare est neutralisé par notre élévation énergétique

L'action d'élever notre conscience neutralise la nocivité des basses vibrations des comportements liberticides, dictatoriaux, criminels et cupides, d'une manière individuelle et collective (voir mon livre et mes articles de ce blog).

La conséquence directe de l'élévation de conscience impactera l'attitude et l'action de nos dirigeants.

L'écrivain Gustave Flaubert disait qu'il fallait d'abord éduquer les riches (les classes dirigeantes et les politiciens) avant d'éduquer les peuples, même s'il y existe la même proportion de gens stupides que chez les pauvres, ils sont plus puissants.

Ce qui signifie que dans notre société hyper-médiatisée, ces gens puissants sont donc plus impactants dans leurs actions, leurs paroles et leurs attitudes. Soumis à de fortes sollicitations de pouvoir, d'argent et de plaisirs, ils ont constamment besoin de renforcer leur éthique, leur savoir métaphysique et de remettre en perspective leur vie avec les vertus d'abondance, de bienveillance, de paix mentale, de sagesse, d'honnêteté et de bonté.  

S'il y a une crise de crédibilité dans la classe politique, et  dans les milieux d'affaires, c'est que nos dirigeants politiques et financiers s'interrogent bien trop peu sur la nature ontologique de la condition humaine. Et préfèrent s'adonner au pouvoir de contrôler, de dominer, de soumettre, de manipuler.

 

Planète en danger : espèce humaine en danger

Comme l'a constaté l'ancien Président Chirac : "notre maison brûle et nous regardons ailleurs"... Surpeuplée, notre planète étouffe sous la pollution physique et mentale, quatre courbes statistiques de phénomènes exponentiels sont en train de se croiser :

- La courbe démographique non contrôlée, presque 8 milliards de terriens dont les besoins nutritionnels et énergétiques accélèrent l'exploitation à outrance des ressources de la Terre et favorisent des pandémies mondiales. Il faut remarquer que la moitié des habitants de la Terre vivent sous le seuil de pauvreté (répartis dans nos sociétés occidentales autant que dans le tiers-monde), dont 2 milliards sous le seuil d'extrême pauvreté.

- La courbe du réchauffement climatique : les climatologues parlent désormais de catastrophes climatiques de très grandes ampleurs et de montée du niveau de la mer en années et non plus en décennies...

- La courbe de la pollution des mers, des sous-sols, des sols, de l'atmosphère, la déforestation... etc.

- La courbe de la violence : les guerres incessantes et les très efficaces technologies des armes, le totalitarisme sanitaire, la désorganisation sociétale délibérée par une pandémie (qui ressemble fortement à une guerre biologique et à une guerre cognitique) dans 57 pays de la part d'une oligarchie mafieuse composée de barbares financiers, de barbares gouvernants, de barbares manipulateurs commettant crimes, suppression de libertés démocratiques, délits et délinquances...

Le système d’État-nation (qui se révèle lent, boursouflé d'intérêts contradictoires, bourré de contraintes administratives et pouvant être sous l'emprise de lobbies pharmaceutiques cupides et sans éthique et des opérateurs privés douteux comme McKinsey) détient malgré tout la lourde et merveilleuse tâche de gérer les ressources et les pollutions, d'éduquer, d'élever socialement, culturellement et ontologiquement les 7,5 milliards d'individus qui habitent cette Terre, de les rendre lucides et responsables et de leur assurer Paix, Justice, Culture, protection, possibilité de prospérité, répartition sociale et égalité de droits.

 

Notre civilisation est arrivée à un point crucial de son évolution :

- Choisir d'élever l'humanité vers plus de conscience en donnant à tous dès l'enfance des repères métaphysiques basés sur la réalité quantique, sur la réalité multidimensionnelle de notre monde, sur la réalité cosmique moins anthropocentrée, sur la réalité de l'interconnexion énergétique, sur la réalité écologique, sur la vraie reconnaissance de la double nature de la matière : physique et mentale.

Afin de mettre en place dès l'enfance une habitude au travail métaphysique : développement personnel et spirituel de chaque être humain. L'abondance de bienveillance, de paix, de biens matériels et immatériels et la prospérité économique seront les conséquences de ces attitudes ontologiques. Donner un maximum de sens à la vie de l'être humain au-delà des simples notions basiques de liberté, égalité et fraternité.

- ou Continuer cette période de nihilisme basée sur l'étroitesse d'esprit, basée sur l'entretien des peurs et des angoisses, basée sur la violence, basée sur l'Argent-Roi, basée sur l'ignorance et l'égoïsme qui engendrent incompréhensions et souffrances et catastrophes et épidémies. Si vous formatez les peuples à n'envisager qu'une réalité matérialiste en les entretenant dans la satisfaction de leurs désirs et de leurs pulsions, vous ne récolterez qu'insatisfaction, frustrations, intolérance, dictature, peurs, violences, haines, égocentrisme et pauvreté. 

La psychologie sociale sait très bien manipuler les foules et maintenir les peuples dans la peur et l'ignorance en donnant l'illusion du savoir et de la liberté, pourquoi ne ferait-elle pas l'inverse : élever les peuples, les êtres humains et les institutions humaines ?

Je vous invite à lire (en annexe fin de page) ce texte lucide et fulgurant (tiré d'un livre d'entretiens avec Matthieu Galey) "Les yeux ouverts" de cette immense écrivaine Marguerite Yourcenar, de l'Académie Française... Pourquoi nos dirigeants politiques et économiques n'écoutent-ils pas nos Sages !!!

Comment voulez-vous que les peuples s'élèvent vers plus de conscience si les Autorités, les dirigeants et les élites ne donnent pas l'exemple, si les dirigeants ne donnent pas les moyens ontologiques, moraux et financiers aux systèmes éducatifs, culturels et judiciaires ?

 

© Didier Luccan, écrivain. Auteur de "vers la Sagesse Quantique" aux éditions Bussière. Auteur de "Le Plan Coronavirus, projet d'une dictature planétaire" en attente d'éditeur.

 

En bonus, 1ere partie de ma conférence "champs quantiques et conscience". 2ème partie ici. et 3ème partie ici. et  4ème partie ici

émission audio sur France-Inter : La Sagesse avec Mathieu Ricard et Christophe André.

Sur France-Culture, dans le cadre de son université populaire du cycle 2015 sur la résistance au nihilisme, une conférence question/réponses du philosophe Michel Onfray sur l'énorme décalage entre le réel quotidien vécu par les peuples et le maquillage, la manipulation et l'idéalisme basé sur l'intérêt de pouvoir et d'argent des classes dirigeantes. D'où faiblesse de l'Autorité (institutionnelle et parentale) qui a installé le despotisme de l'enfant-roi par perte de lucidité et de responsabilité dans son rôle éducatif et social...

Cycle 2016-17-18 des conférences de Michel Onfray : Brève encyclopédie du monde. Prenez le temps d'écouter ses conférences et de prendre des notes, il dit des choses fondamentales d'une manière simple

Vidéo La puissance de l'intention

Chanter AUM (ou OM) augmente notre vibration inérieure et nous connecte au Champ informationnel quantique

En annexe, le texte de Marguerite Yourcenar écrit en 1980 :

« Je condamne l’ignorance qui règne en ce moment dans les démocraties aussi bien que dans les régimes totalitaires. Cette ignorance est si forte, souvent si totale, qu’on la dirait voulue par le système, sinon par le régime.

J’ai souvent réfléchi à ce que pourrait être l’éducation de l’enfant.
Je pense qu’il faudrait des études de base, très simples, où l’enfant apprendrait qu’il existe au sein de l’univers, sur une planète dont il devra plus tard ménager les ressources, qu’il dépend de l’air, de l’eau, de tous les êtres vivants, et que la moindre erreur ou la moindre violence risque de tout détruire.


Il apprendrait que les hommes se sont entretués dans des guerres qui n’ont jamais fait que produire d’autres guerres, et que chaque pays arrange son histoire, mensongèrement, de façon à flatter son orgueil.


On lui apprendrait assez du passé pour qu’il se sente relié aux hommes qui l’ont précédé, pour qu’il les admire là où ils méritent de l’être, sans s’en faire des idoles, non plus que du présent ou d’un hypothétique avenir.


On essaierait de le familiariser à la fois avec les livres et les choses ; il saurait le nom des plantes, il connaîtrait les animaux sans se livrer aux hideuses vivisections imposées aux enfants et aux très jeunes adolescents sous prétexte de biologie. ; il apprendrait à donner les premiers soins aux blessés ; son éducation sexuelle comprendrait la présence à un accouchement, son éducation mentale la vue des grands malades et des morts.


On lui donnerait aussi les simples notions de morale sans laquelle la vie en société est impossible, instruction que les écoles élémentaires et moyennes n’osent plus donner dans ce pays.


En matière de religion, on ne lui imposerait aucune pratique ou aucun dogme, mais on lui dirait quelque chose de toutes les grandes religions du monde, et surtout de celle du pays où il se trouve, pour éveiller en lui le respect et détruire d’avance certains odieux préjugés.


On lui apprendrait à aimer le travail quand le travail est utile, et à ne pas se laisser prendre à l’imposture publicitaire, en commençant par celle qui lui vante des friandises plus ou moins frelatées, en lui préparant des caries et des diabètes futurs.


Il y a certainement un moyen de parler aux enfants de choses véritablement importantes plus tôt qu’on ne le fait. »  

  Marguerite Yourcenar, in "Les yeux ouverts."

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article